Le bioéthanol

Face à la flambée des prix des carburants fossiles et aux enjeux écologiques qui y sont liés, de nombreuses solutions alternatives ont émergé depuis le début des années 2000. Parmi celles qui ont rencontré un grand succès, on retrouve le bioéthanol, aussi appelé E85 ou superéthanol. Ce carburant écologique est arrivé en France en 2007. Depuis son introduction, le nombre de stations services qui le commercialisent n’a cessé d’augmenter. Elles sont aujourd’hui au nombre de 3000 en France. Preuve que ce biocarburant connaît un succès grandissant auprès des automobilistes français. Dans cet article, retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur le bioéthanol : qu’est-ce que c’est ? comment est-il produit ? où est-il produit ? comment l’utiliser sur sa voiture ?

Faites des économies dès maintenant

Contactez dès maintenant l'installateur habilité le plus proche pour convertir votre véhicule au superéthanol E85 et économisez plus de 30€ sur chaque plein !

Qu'est-ce-que le bioéthanol ?

Le bioéthanol, aussi appelé E85 ou superéthanol, est un biocarburant nouvelle génération  utilisable dans la majorité des moteurs à essence. Il est composé de 65% à 85% d’éthanol. Le reste est constitué d’essence. Il est produit à partir de matière végétale ou biomasse, comme les céréales et les betteraves à sucre. L’appellation fait ainsi référence à l’origine végétale du carburant et non à l’agriculture biologique. 

La production et l’utilisation du bioéthanol sont aujourd’hui une filière soutenue par le gouvernement français avec la mise en place de nombreuses mesures, dont une fiscalité avantageuse. En effet, elles permettent de réduire de manière considérable les émissions de CO2 par rapport aux carburants fossiles. 

Hormis ces enjeux écologiques, le bioéthanol est aussi un carburant plus économique. Son prix à la pompe est de 0,80€/ litre environ, soit une économie de 40% par rapport à l’essence.

Production et composition du bioéthanol

Il existe deux types d’éthanol. Le premier est dit synthétique, car il est issu du pétrole. Le second est produit à partir de plantes. C’est celui-ci qui nous intéresse ici.

Le bioéthanol est un carburant vert qui est constitué à 65% à 85% d’éthanol d’origine végétale et à 15% à 35% d’essence. Il est obtenu par un procédé de fermentation qui vise à transformer le saccharose ou l’amidon contenu dans certaines plantes, telles que le maïs, le blé, la betterave sucrière et la canne à sucre, en alcool. Si dans le monde, on utilise notamment la canne à sucre pour produire de l’éthanol, en France, ce sont le blé, le maïs et la betterave qui sont les plus utilisés.

Le processus de fabrication commence par l’extraction du sucre ou de l’amidon à partir des plantes. Puis, on procède à la fermentation de celui-ci grâce à l’ajout de levures. L’alcool obtenu est ensuite distillé et déshydraté pour obtenir du bioéthanol. Ce dernier est alors mélangé à de l’essence pour obtenir l’E85.

La France, premier producteur de bioéthanol en europe

À ce jour, la France est le premier producteur de bioéthanol dans toute l’Europe, et aussi le premier producteur de biocarburants. 

Moins de 1% de sa surface agricole destinée à la culture de céréales et de plantes à sucre sont également dédiées à la fabrication du bioéthanol. La production de celui-ci est répartie sur 12 sites de production.

Environ 50 000 agriculteurs français sont également mobilisés dans la filière. Celle-ci représente un milliard d’euros en termes d’investissements industriels. 

Par ailleurs, la France s’engage dans un programme de développement des biocarburants dans le but de les intégrer de manière progressive et durable dans les carburants traditionnels.

En plus d’être le premier producteur et exportateur, la France fait aussi partie des principaux consommateurs de bioéthanol dans le monde. Elle a consommé plus d’un milliard de litres de bioéthanol en 2020.

Le bioéthanol, un carburant écologique ?

Le bioéthanol est considéré comme une alternative écologique aux carburants fossiles. Sa production est plus respectueuse de l’environnement. Les betteraves et les céréales utilisées pour sa fabrication absorbent le CO2 présent dans l’atmosphère grâce à la photosynthèse. Par ailleurs, l’utilisation de terres riches en biodiversité est interdite en France pour la culture des plantes utilisées pour la production de biocarburants.

Au cours de son utilisation, le bioéthanol rejette aussi moins de CO2. En effet, le fait qu’il est constitué en majeure partie de bioéthanol fait qu’il est moins polluant. On dit qu’il produit 60% moins de gaz à effet de serre que les carburants fossiles. 

Enfin, le bioéthanol est aussi une solution viable et intéressante pour les automobilistes, car il est deux fois moins cher que le sans-plomb classique. Ce coût abordable devrait contribuer à réduire la part des carburants polluants sur le marché.

Le bioéthanol, un carburant qui gagne en popularité

Contrairement à ce que beaucoup pensent, l’utilisation de l’éthanol en tant que carburant ne date pas d’hier. Il a été utilisé pour la première fois dans les années 20. Il a ensuite été éclipsé par les carburants à base de pétrole dans les années 60. Ce n’est que vers la fin des années 70, après le choc pétrolier, que son utilisation a été relancée. 

En France, le bioéthanol est arrivé en 2007. Depuis 2010, la quantité vendue et le nombre de stations services qui commercialisent ce biocarburant n’ont cessé de croître. Elles sont aujourd’hui pas moins de 2 700 stations services à proposer de l’E85. En ce qui concerne les ventes, celles-ci ont augmenté de 33% en 2021 par rapport à l’année précédente. Les principaux motifs de sa popularité sont un prix attractif, des taxes inférieures et des impacts écologiques moins importants.

Comment utiliser du bioéthanol sur sa voiture ?

Le superéthanol ne s’utilise pas sur n’importe quel véhicule. Il est uniquement compatible avec les voitures à moteur essence qui ont été conçues à l’origine pour fonctionner avec ce type de carburant ou encore qui sont équipées d’un système de conversion, aussi appelé boîtier éthanol. Il s’agit d’un boîtier électronique que l’on installe sous le capot, entre le calculateur et le système d’injection. Il est équipé d’une sonde qui permet d’évaluer la proportion d’éthanol dans le carburant. En fonction de ceci, il va ajuster le mélange air-carburant qui est injecté dans le moteur pour que ce dernier continue à fonctionner de manière optimale, quel que soit le carburant utilisé. C’est pour cette raison qu’une voiture équipée d’un boîtier de conversion homologué peut rouler indifféremment au bioéthanol ou à l’essence.

Faites des économies dès maintenant

Contactez dès maintenant l'installateur agréé le plus proche pour convertir votre véhicule au superéthanol E85 et économisez plus de 30€ sur chaque plein !

Nos dernières actualités

Retrouvez ici tous nos passages presse et nos actualités !

Retour haut de page