Puis-je rouler à l’essence si je n’ai plus de bioéthanol ?

Face à la flambée des prix des carburants traditionnels et à leur impact significatif sur l’environnement, des chercheurs se sont mobilisés depuis quelques années afin de trouver des alternatives écologiques aux carburants fossiles. C’est ainsi qu’est né le superéthanol, un carburant écologique produit à partir de matière végétale. Ce carburant est vendu dans les stations services sous l’appellation E85. Il s’agit d’un carburant écologique composé jusqu’à 85% de bioéthanol et 15% d’essence. Il peut être utilisé en substitution à l’essence sur les voitures équipées d’un boîtier de conversion homologué. Dans cet article, découvrez s’il est possible d’utiliser de l’essence sur une voiture convertie au cas où on est à court de bioéthanol.

Faites des économies dès maintenant

Contactez dès maintenant l'installateur habilité le plus proche pour convertir votre véhicule au superéthanol E85 et économisez plus de 30€ sur chaque plein !

Quand le bioéthanol remplace le carburant classique

Commercialisé sous le nom de E85 ou Superéthanol-E85, le bioéthanol est un carburant vert ou biocarburant produit à partir de matière première végétale. Il est fabriqué à partir de végétaux contenant du saccharose, tels que la betterave sucrière, la canne à sucre, le blé et le maïs. 

Le bioéthanol se présente sous forme de liquide clair, incolore, peu polluant et biodégradable. En brûlant, il produit du dioxyde de carbone et de l’eau. Afin de réduire les émissions polluantes des carburants classiques et les oxygéner pour qu’ils brûlent mieux, de l’éthanol a été ajouté à leur composition. Le mélange le plus connu est l’E10 qui est composé de 90% d’essence et 10% d’éthanol. Plus tard, l’E85 a aussi vu le jour. Ce mélange contient jusqu’à 85% d’éthanol et 15% d’essence. Il a été reconnu officiellement comme étant un carburant en 2006. Sa commercialisation a débuté en 2007.

Pour fonctionner avec ces mélanges de carburants, les moteurs doivent subir une modification. L’une des options possibles est d’installer un boîtier de conversion, comme le système BIOFLEX de Biomotors, dans le moteur. 

Grâce à ce dispositif, la voiture peut rouler indifféremment à l’essence ou au superéthanol. Il agit notamment au niveau du calculateur en élargissant la plage acceptable. En effet, toutes les voitures ont été conçues pour fonctionner normalement avec une certaine quantité d’éthanol. Si le seuil est dépassé, le moteur risque d’être endommagé.

Grâce à une sonde installée en amont, indispensable pour une vraie conversion flexfuel, le boîtier de conversion détecte automatiquement le type de carburant utilisé. En fonction de ceci, il va ajuster le mélange carburant-air qui est envoyé dans la chambre de combustion en augmentant le temps d’ouverture des injecteurs. Grâce à lui, le moteur peut donc continuer à fonctionner normalement quel que soit le carburant versé dans le réservoir.

Sous quelle forme peut-on utiliser l'éthanol ?

Il faut noter que tous les carburants, de type essence, qui sont commercialisés en France contiennent déjà une certaine proportion d’éthanol. Ceux qui en contiennent le plus sont le SP95-E10 et le Superéthanol-E85. 

Il est incorporé à 10% dans le SP95-E10. 99% des voitures essence sont compatibles avec ce carburant sans modification.

Le Superéthanol-E85, quant à lui, est un carburant à part entière. Il contient entre 65% et 85% d’éthanol selon les saisons. Pour l’utiliser, il faut une voiture adaptée d’origine ou installer un kit de conversion.

Le superéthanol peut aussi se présenter sous forme de ETBE ou éthyl-tertio-butyl-éther. Il s’agit d’un produit dérivé de l’éthanol. Il peut être mélangé à l’essence classique dans une proportion de 15%.

Mélanger de l'essence et du bioéthanol dans le réservoir pour économiser, une pratique risquée

Attention, même si la plupart des voitures modernes ont été programmées pour accepter une faible quantité d’éthanol, mélanger de l’essence et du bioéthanol dans le réservoir dans le but de faire des économies est une pratique risquée si on n’a pas fait de modification au préalable. Il y a d’abord le risque de dégrader le moteur. Effectivement, ce dernier n’a pas été conçu pour fonctionner avec ce type de carburant. Mais, il y a aussi les risques pour l’assurance. Votre assureur peut refuser de prendre en charge les réparations en cas de soucis mécaniques. Il se peut même que vous perdiez votre garantie constructeur.

Rouler indifférement avec de l'essence ou du bioéthanol en installant un boîtier de conversion

La meilleure option pour rouler indifféremment avec de l’essence ou du superéthanol consiste donc à installer un boîtier de conversion homologué. 

Le boîtier Biomotors est équipé d’un capteur de carburant qui lui permet de savoir ce qu’il y a dans le réservoir, et donc d’ajuster le mélange de carburant-air qui est acheminé vers la chambre de combustion. Ainsi, peu importe le carburant utilisé, la voiture continue de fonctionner normalement et sans risques. En cas de manque de stock de superéthanol, l’automobiliste pourra donc utiliser de l’essence et vice versa. Le kit détectera automatiquement le type de carburant versé et fera les ajustements nécessaires.

Faites des économies dès maintenant

Contactez dès maintenant l'installateur agréé le plus proche pour convertir votre véhicule au superéthanol E85 et économisez plus de 30€ sur chaque plein !

Nos dernières actualités

Retrouvez ici tous nos passages presse et nos actualités !

Retour haut de page