9 véhicules sur 10 peuvent désormais rouler à l’E85

5 mars 2021

image

Les boîtiers E85 pourront désormais être installés sur les véhicules de 15 CV et plus et ceux équipés d'un FAP.

Bonne nouvelle pour les fabricants de boîtiers de conversion au Superéthanol E85 ! Un récent arrêté ministériel, en date du 19 février 2021, a modifié les règles d’homologation de ces fameux boîtiers.

Pour rappel, un premier arrêté datant de 2017 avait permis de définir un cadre légal pour le respect des normes de sécurité, fiabilité et normes antipollution. Jusqu’ici les boîtiers de conversion étaient uniquement homologables pour les véhicules essence Euro 3 minimum, compatibles SP95-E10 et jusqu’à 14 chevaux fiscaux.

Un potentiel démultiplié

A partir du 1er avril 2021, les véhicules de 15 CV et plus, ainsi que les véhicules équipés d’un filtre à particules (FAP) pourront bénéficier de la pose d’un boîtier.

La Collective du bioéthanol salue cette décision qui représente un potentiel important : “ La plupart des voitures essence immatriculées depuis le 1er janvier 2001 et compatibles avec le SP95-E10 peuvent désormais être équipés d’un boîtier homologué par l’Etat. Au total, cela représente un potentiel d’environ 10 millions de voiture essence éligibles”.

Pour Sébastien Le Pollès, président de FFED (Flexfuel Energy Development), cette bonne nouvelle est le résultat d’un engagement de plusieurs années.

La qualité du travail effectué depuis trois ans par les installateurs habilités, la filière éthanol et les fabricants a su convaincre l’Etat. L’arrêté modificatif confirme le potentiel du marché et la volonté du gouvernement de favoriser les agro-carburants dans la décarbonation du secteur des transports”.

Le fabricant revendique le leadership du marché et annonce avoir posé 54 100 boîtiers de conversion depuis 13 ans, dont 29 100 depuis la publication de l’arrêté fin 2017. Il annonce d’ores et déjà poursuivre ses tests à l’Utac “en vue d’obtenir les homologations permettant d’équiper les 15 CV et plus”.

De réelles économies de carburant

Flexfuel rappelle également que les prix de l’essence et du gazole sont repartis à la hausse et que le Superéthanol-E85 reste de son côté stable avec 0,67 euros/litre en moyenne. Autre élément favorable à ce marché : le carburant est désormais distribué dans 2 342 stations-services, soit 1 sur 4.

Lire aussi : Les biocarburants ont le vent en poupe.

“Equiper sa voiture avec un boîtier FlexFuel permet de réduire de plus de 40 % son budget carburant, soit une économie de plus de 550 euros par an (pour 13 000 km / an, kilométrage moyen pour un automobiliste et pour un véhicule consommant 7l / 100km, avec une surconsommation de 25 % – prix au 19/02/2021)”précise Sébastien Le Pollès.

Même satisfaction pour son concurrent Biomotors, qui se réjouit de ce nouvel arrêté et indique que désormais, même les véhicules les plus récents pourront être équipés.

Cette modification va permettre de convertir et homologuer une majorité de véhicules très récents tels que les hybrides et hybrides rechargeables. Une catégorie de véhicules de plus en plus présente sur le marché et très plébiscitée par les professionnels comme les taxis, ambulanciers (VSL), etc.”, indique le fabricant.

Et de conclure : “Les berlines familiales et les monospaces vont aussi pouvoir rouler en polluant moins ! Les familles nombreuses vont pouvoir se déplacer dans des véhicules essence, moins chers à l’achat et à l’entretien, équipés d’un système de conversion BIOFleX”. 

Retour haut de page