Carburant qui flambe: comment réduire – facilement – votre budget auto | CARADISIAC

25 janvier 2022

Les prix des carburants flambent, et le pouvoir d’achat des automobilistes n’en finit plus de s’amoindrir. Pour autant, il existe des moyens à la fois éprouvés et simples à mettre en œuvre qui vous permettront d’alléger la note. Caradisiac fait le point.

 

S8-carburant-qui-flambe-comment-reduire-facilement-votre-budget-auto-703146

Quelle semaine les amis ! Si vous avez pris du carburant ces derniers jours, vous avez probablement ouvert des yeux ronds au moment de régler l’addition indiquée sur le cadran de la pompe. C’est simple : avec des tarifs moyens de 1,68 € pour le SP95 et de 1,62 € pour le gazole, on arrive à des niveaux inédits, supérieurs à ceux affichés aux débuts de la crise des gilets jaunes.

Et la différence, par rapport à l’automne 2021 où les prix avaient déjà fortement grimpé, est que les pouvoirs publics ne peuvent plus dégainer le chèque énergie de 100 € alors créé pour calmer la grogne.

Une solution consisterait aujourd’hui à baisser la TVA de 20 à 5,5%, mais cela coûterait horriblement cher aux finances du pays. « Dix centimes d'euros de moins le litre, sur un plein de 50 litres, c'est cinq euros en moins mais 5 milliards de pertes de recettes fiscales pour l'État », a résumé en milieu de semaine le ministre de l’économie Bruno Le Maire. En d’autres termes, le chèque énergie évoqué plus haut est un fusil à un coup, et Bercy n’a aujourd’hui plus de levier d’action à proposer aux Français.

Autre piste, celle d’une aide qui serait réservée à ceux d’entre nous qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler, et sur laquelle les pouvoirs publics planchent au moment où nous publions cet article.

En attendant un procédé-miracle mis au point à Bercy, c’est avant tout à l’automobiliste de trouver des solutions pour alléger la facture de ses déplacements. La bonne nouvelle, c’est qu’elles existent et restent plutôt simples à mettre en œuvre.

Rouler moins vite: jusqu’à 14% d’économies réalisables

La première chose à faire pour qui veut alléger son budget carburant est simple : rouler moins, et optimiser son organisation de façon à réduire son nombre de trajets. Mais ce n’est pas toujours possible, bien évidemment. Surtout en zone rurale où les alternatives n’existent guère en matière de transports en commun.

D’où l’intérêt de cette autre méthode pour qui ne peut modifier ses trajets : rouler moins vite, tout simplement.

Comme Caradisiac l’a pu démontrer dans un récent test avec une petite Fiat 500 1.2 essence, véhicule déjà peu glouton en carburant, la consommation baisse de 12% si vous roulez à 70 km/h au lieu de 80 sur le réseau secondaire. Et sur autoroute, vous économiserez 14% en roulant à 110 au lieu de 130 km/h.

Des résultats obtenus sans aucun recours à quelque technique d’éco-conduite, et qui démontrent qu’il est parfois bon de rappeler certaines évidences. Alors certes, vous perdrez entre quelques secondes et quelques minutes sur un trajet donné, mais aurez la satisfaction d’adoucir sensiblement la note, surtout si vous roulez avec une voiture à essence.

 

S8-carburant-qui-flambe-comment-reduire-facilement-votre-budget-auto-703139

Opter pour des carburants alternatifs: jusqu’à 50% d’économies possibles

La hausse du prix des carburants « classiques » fait augmenter l’intérêt pour les produits alternatifs, au premier rang desquels le bon vieux Gaz de Pétrole Liquéfié. Affiché à 0,91 € le litre en moyenne, et facile à trouver car largement distribué dans l’Hexagone, le GPL a connu un net regain de forme l’an dernier.

Quelques 46 000 voitures neuves « au gaz » ont été immatriculées en 2021, chiffre qui traduit une progression de 180% par rapport à 2020. Et parmi ces 46 000, on trouve 75% de Dacia, illustration du fait que le constructeur roumain reste le champion de l’achat-malin.

L’autre solution consiste à opter pour une voiture convertie à l’E85, du nom de ce carburant mêlant 65 à 85% d’éthanol, alcool d’origine agricole, à du sans plomb. Celui-ci est facturé 0,70 €, et se voit distribué dans plus de 2 600 stations à travers l’Hexagone (soit environ 1 sur 4). Quelques 360 000 tonnes de ce produit ont été distribuées en 2021, soit 32,7% de plus que l’année précédente.

Si Ford est le champion de l’E85 parmi les constructeurs, avec une gamme qui compte 6 voitures spécifiquement adaptées, il est aussi possible d’installer un boîtier permettant à votre propre voiture de digérer ce produit.

Sans rentrer dans de pénibles considérations techniques, retenez que le moindre pouvoir calorifique de l’E85 impose des injections plus importantes dans le moteur pour que celui-ci fonctionne de façon optimale. Il vous en coûtera 600 à 1 300 € pour installer un boîtier, chiffre qui varie en fonction de la complexité du moteur considéré.

BIOFLEX_BIOMOTORS_KIT_E85_MIN_WTHT_B

Notez que des petits malins font rouler leur voiture à l’E85 sans se fendre d’un boîtier (oui, ça fonctionne !), ce que les professionnels déconseillent formellement : « Le véhicule sans modifications adéquates sera alors très mal réglé, le voyant défaut moteur pour vous alerter d’une anomalie grave risquera de s’allumer au compteur, il démarrera difficilement et consommera exagérément », avertit Alexis Landrieu, Directeur général de Biomotors, interrogé par Caradisiac. « Etant donné qu’en réalisant un mélange entre essence et E85 vous ne bénéficiez pas de la totalité de l’économie qu’il est pourtant possible de faire à la pompe grâce à un boitier homologué, la surconsommation engendrée par la non-modification du véhicule rend dès lors les économies inexistantes ! Sans compter à terme, les frais d’une possible casse de votre moteur ! »

Avec un tarif inférieur de moitié à celui du litre de sans plomb, il est vrai que l’investissement peut être rentabilisé dès la première année d’utilisation.

Retour haut de page