Les propriétaires de voitures à essence feront d’une pierre, deux coups en basculant vers le superéthanol E85

27 avril 2021

Publié le  par Meilleurtaux.com

 

2021-0427_proprietaire_voiture_essence_e85

À l’heure où la transition énergétique bat son plein, nombreuses sont les pistes explorées pour accélérer son avènement. L’une d’elles consiste à accorder plus d’importance à l’utilisation de biocarburants. Et dans ce domaine, le superéthanol E85 fait partie de ceux qui mérite du susciter l’attention des propriétaires de voitures à essence.

Dans le cadre de sa stratégie de lutte contre le réchauffement climatique à travers la transition énergétique, la France a, en 2017, permis aux biocarburants de se faire une place légale sur son territoire.

Depuis, force est de constater que le superéthanol E85 fait partie des sources d’énergie à connaitre une certaine notoriété auprès des Français y découvrant des avantages permettant de faire d’une pierre, deux coups en réduisant leur budget essence et en contribuant à la préservation de l’environnement.

Un penchant qui aurait tendance à se renforcer avec l’entrée en vigueur d’un arrêté gouvernemental visant à rallonger la portée du dispositif d’homologation des boîtiers de conversion.

D’une pierre, deux coups avec le superéthanol E85

Le superéthanol E85, il s’agit là de l’une de ces sources d’énergie verte à séduire au plus vite les Français depuis la mise en place d’un cadre légal pour les biocarburants en 2017. Du moins, auprès des propriétaires de voiture équipée d’une motorisation à essence qui y voient des avantages non négligeables.

Si dans la majorité des cas, ces derniers ont en effet pour habitude de souscrire à une assurance auto offrant le meilleur équilibre entre le coût et la couverture pour économiser sur leur budget lié à ce moyen de déplacement, ils ont aussi découvert une nouvelle piste permettant de ménager davantage leur trésorerie à travers le superéthanol E85. La raison est simple, la consommation énergétique est moindre avec ce type de carburant.

IMPORTANT

Pour illustrer, l’on peut prendre en exemple l’étude du SNPAA (syndicat national des producteurs d’alcool agricole) démontrant que par rapport au SP95-E10, il permet en moyenne une économie annuelle allant jusqu’à 600 euros pour une voiture à essence consommant 7 litres au 100 km sur une distance de 130 000 km.

Et puisqu’il est essentiellement question de transition énergétique, l’on peut également y ajouter le fait qu’étant dans la catégorie bioéthanol, le superéthanol E85 est considéré comme un carburant propre puisqu’une fois comparé aux sources d’énergie fossiles, il émet 60% de CO2 en moins.

Un nouveau levier pour jouer à son avantage

Il va sans dire qu’avec les atouts susmentionnés, le superéthanol E85 a tout pour plaire aux propriétaires de véhicules à essence.

Et aux dernières nouvelles, tout indique même qu’un nouvel élément s’est ajouté à la liste des leviers jouant en faveur de ce type de carburant en faisant allusion à une décision récente du gouvernement.

Celle qui a permis aux voitures de 15 CV et plus d’avoir une chance de disposer de l’homologation des boîtiers de conversion au superéthanol E85.

Ce qui ramène à dire que depuis 19 février 2021, 90% des automobiles roulant à l’essence sont désormais éligibles à ce dispositif accordant également une ouverture aux :

  • Modèles équipés d’un filtre à particule ;
  • Voitures hybrides équipées d’une motorisation à essence.

À Alexis Landrieu directeur général de Biomotors d’ajouter concernant ce dernier point en s’adressant aux conducteurs soucieux de l’environnement et de leur budget carburant en faisant valoir que :

"Vous utilisez l’électricité en ville, puis vous basculez en superéthanol sur les grandes routes."

Alexis Landrieu

Retour haut de page