Rouler à l’éthanol sans modification du moteur : Danger

Avec la flambée des prix des carburants fossiles, de plus en plus d’automobilistes sont tentés de rouler au superéthanol. Ce dernier s’affiche encore à l’heure actuelle à moins de 1€ le litre à la pompe contre 2€ pour l’essence et le gazole. Basculer vers ce biocarburant est ainsi très tentant pour les propriétaires, car il leur permet de faire des économies non négligeables. Mais comment faire ? La première solution consiste à acheter une voiture qui roule à l’éthanol. Mais, ces modèles sont rares et ils nécessitent un investissement assez considérable. L’autre solution consiste à installer un boîtier E85 homologué sur la voiture. Le coût d’une telle opération varie de 899€ à 1 300€. Un montant considéré comme étant élevé pour certains automobilistes qui peuvent être tentés malgré tout de faire le plein à l’E85 sans modifier leur véhicule. La question est de savoir si cette opération ne présente pas de risque pour le moteur. Qu’en est-il vraiment ?

Faites des économies dès maintenant

Contactez dès maintenant l'installateur habilité le plus proche pour convertir votre véhicule au superéthanol E85 et économisez plus de 30€ sur chaque plein !

Quels sont les risques de rouler à l’E85 sans modifier le moteur ?

Les risques de pannes du moteur

Le superéthanol, ou E85, est un carburant alternatif qui est composé de 65% à 85% d’éthanol et de 15% à 35% d’essence. A cause de cette composition, l’utilisation de ce biocarburant nécessite une modification du moteur pour qu’il conserve ses performances et pour éviter les dommages potentiels. En effet, l’éthanol étant moins pauvre que l’essence, la voiture risque de perdre de la puissance si elle n’est pas équipée d’un boîtier. Ce dernier a pour rôle d’ajuster le mélange air-carburant pour que le moteur conserve un bon rendement. Cela est possible en maintenant les injecteurs ouverts plus longtemps.

Sans boîtier, la voiture qui roule à l’E85 sera donc moins performante. Elle affichera aussi un voyant moteur orange sur son tableau de bord. Cela signifie que le mélange de carburant est trop pauvre.

Quand le mélange air-carburant est trop pauvre, cela a pour conséquence de créer de la chaleur et du cliquetis. Le cycle de combustion va se déclencher trop tôt. Ceci entraînera des dégâts sur les pistons, les soupapes et la culasse. Cela peut finir en une casse moteur.

D’autres problèmes mécaniques peuvent aussi apparaître en utilisant du bioéthanol sans modifier le moteur. Parmi eux, on peut citer les difficultés de démarrage et les ratés à l’accélération.

Notons que l’utilisation de l’éthanol sur une voiture fabriquée avant l’an 2000, c’est-à-dire équipée d’un carburateur, n’est pas possible. Elle est même dangereuse. Comme ces voitures n’ont pas été adaptées pour résister à l’éthanol, la présence d’alcool dans la durite d’essence ou au contact d’un joint désagrégé peut provoquer un incendie. Il est donc important de n’utiliser ce carburant vert que sur les voitures construites à partir de l’an 2000. Et encore, il faut qu’elles soient équipées d’un boîtier de conversion au superéthanol.

Les risques légaux

Hormis les risques sur le moteur, rouler à l’éthanol sans passer par l’installation d’un boîtier présente aussi des risques légaux. Cela vous fera d’abord perdre le bénéfice de la garantie du constructeur. Ce dernier peut invoquer votre responsabilité en cas de problème sur le moteur. Si vous avez fait installer un boîtier homologué, les pièces qui sont en contact avec le biocarburant sont garanties par le fabricant de boîtier. Il n’y a donc pas de risque de refus de couverture en cas de panne.

Rouler à l’éthanol sans modifier le moteur présente aussi un risque d’être recalé au contrôle technique. L’installation d’un boîtier homologué implique la modification de la carte grise pour changement de carburation. Il n’y a donc pas de risque si vous modifiez d’abord votre moteur avant d’utiliser de l’E85. Cette pratique est tout à fait légale.

Que se passe-t-il quand on mélange l’E85 et l’essence ?

Un autre avantage de rouler à l’éthanol en étant équipé d’un boîtier de conversion est de pouvoir rouler indifféremment à l’E85 et au SP95. Grâce au capteur de carburant qui détecte en temps réel la composition du carburant, le dispositif ajuste automatiquement le mélange air-carburant pour que le rendement du moteur soit conservé.

Sans boîtier, le calculateur ne saura pas quel type de carburant est utilisé. Il ne pourra donc pas savoir s’il faut injecter plus de carburant ou non en fonction du pouvoir énergétique de celui-ci.

La seule façon de pouvoir rouler au superéthanol sans modifications est de choisir un véhicule flexifuel d’origine tels que les Ford Fiesta, Kuga, Focus et Puma ou encore les modèles Jaguar et Land Rover flex e85 d’origine.

Faites des économies dès maintenant

Contactez dès maintenant l'installateur agréé le plus proche pour convertir votre véhicule au superéthanol E85 et économisez plus de 30€ sur chaque plein !

Nos dernières actualités

Retrouvez ici tous nos passages presse et nos actualités !

Retour en haut