La Provence

Image par défaut de la provence
Il est désormais possible pour tout possesseur de véhicule essence de faire un plein de Superéthanol peu onéreux.

Payer son litre de carburant à peine plus de 70 centimes d’euros, tout en réduisant ses émissions de gaz à effets de serre de 60 %, qui plus est avec une énergie renouvelable produite en France ? Un simple rêve de conducteur lassé de passer à la pompe et tiraillé par sa conscience de citoyen du monde ? Plus forcément.

Depuis la fin de l’année 2017, ce rêve est devenu une réalité. Le carburant qui correspond à cette équation a un nom : le bioéthanol. Il existe déjà depuis plusieurs années, se glissant dans le Sans Plomb 95 et le Sans Plomb 98 à hauteur de 5 %, puis dans le SP 95-E10, où son taux monte à 10 %. Mais dès aujourd’hui, il est possible de faire un plein de Superéthanol E85. Pour cela, deux conditions : trouver une pompe qui en distribue (il y en a une dizaine sur Marseille notamment) et posséder un véhicule FlexFuel qui peut rouler indifféremment avec toutes les essences dans le même réservoir.

Mais désormais, il n’est plus nécessaire d’investir dans un véhicule neuf – avec des choix limités sur quelques modèles -, pour profiter de ces conditions.

Tampon 12 €

Le tampon est un cachet qui permet de marquer un motif, un message ou les coordonnées d’une entreprise sur des supports papier. C’est un outil indispensable a toute entreprise,

 

Tampon 12 €

Le tampon est un cachet qui permet de marquer un motif, un message ou les coordonnées d’une entreprise sur des supports papier. C’est un outil indispensable a toute entreprise,

 

Consommation en hausse, prix en baisse

Depuis la fin de l’année 2017, le gouvernement a permis l’homologation et l’installation de boîtiers sur les véhicules essence, permettant l’accès à cette source d’énergie. Trois entreprises se sont positionnées sur le marché : ARM Engineering, Flexfuel et Biomotors. Cette dernière a obtenu le feu vert du ministère de la transition Écologique et Solidaire au début du mois de juin. 97 % du parc roulant de véhicules essence étant compatible, le marché est immense… Et cela ouvre de nouvelles perspectives pour les conducteurs. Car si l’E85 entraîne une surconsommation des moteurs, celle-ci est bien moindre que le prix d’un carburant qui ne connaît pas l’inflation des énergies fossiles (bien au contraire…). Un calcul qui devrait séduire de très nombreux automobilistes. Ceux-ci se sontd’ailleurs rués sur les centres de montage homologués dès la publication du décret. « C’était une première victoire, mais on n’est encore que dans une phase préliminaire, souligne Nicolas Salaün, propriétaire du garage NS Performance à La Ciotat. Il faudra encore compter quelques semaines pour qu’ont soit pleinement opérationnels. » En attendant, son carnet de précommandes est déjà bien rempli et la rentrée s’annonce agitée. Car si, pour l’instant, seuls les véhicules de moins de 7 chevaux à injection indirecte sont concernés, ils devraient être rapidement rejoints par les moteurs essence à injection directe. La révolution est déjà en marche…

Retrouvez tout les renseignements sur le bioéthanol et la marche à suivre pour s’équiper du boîtier E85 sur www.info85.fr